Qui suis-je?

Toulousaine, je suis née au coeur de la ville rose dans les années 80.

Elevée au sein d’une famille aimante, j’ai grandi accompagné par mes parents et grands-parents.

Entre ville et campagne albigeoise, avec le moulin, maison de famille, où je retrouvais mes taties, tontons et grands cousins, j’ai appris le bonheur d’être dans une famille nombreuse. Pourtant, paradoxalement isolée, loin, très loin des enfants de mon âge.

Ces premières années sont dans mon coeur, mes meilleures années, pleines de nostalgie.

J’ai poussé loin de l’école jusqu’à 6 ans, entourée de livres, cahiers, stylos, rochers Suchard, clients anecdotiques et voisins atypiques (artistes de passage, clodos, péripatéticiennes, personnes lambdas, Guignol et Cie).

Ce monde, c’est mon monde.

J’adore déambuler dans la Maison de Presse Librairie de mes parents. Sentir les odeurs des livres, des journaux, des papiers, entendre les conversations des clients, la rue, et toucher les stylos, dessiner.

Je crois que c’est à cet instant, dans cette ambiance d’adultes, et de crépitements citadins, que m’est venue l’envie d’écrire. Et le besoin d’imaginer des histoires.

Chaque chaland devenait pour moi un personnage, une aventure à inventer.

J’ai fleuri dans cet univers fourmillant de la cité rose, où les gens sont solidaires, car vus comme des marginaux.

J’ai été élevée dans cet esprit où la différence est une richesse, et où il faut la cultiver. Qu’on ne juge pas une personne sur son apparence mais sur ses actes. Et que quand il y en a pour 5, y’a en pour 6!

Comment ne pas succomber à cet appel, si fort de l’imaginaire? Comment ne pas être fascinée par ce monde si fort et fragile à la fois? Comment ne pas avoir envie de crier sa différence car on sait qu’elle est belle? Et qu’on a le droit de la vivre, et de l’assumer?

C’est avec cet état d’esprit qu’à 6 ans, j’ai commencé ma scolaritééchec…la Société n’aime pas l’unique et l’original! Il faut être dans un moule…sinon…tu meurs.

Passionnée de littérature, et après un BAC ES option Maths, je suis allée en Fac de Lettres Modernes, où j’ai découvert: l’amitié, mes premières amours (échecs^^), et surtout la littérature québécoise.

Docteur ès lettres et spécialisée en littérature québécoise, j’ai pris le chemin de l’enseignement, après plusieurs années en tant que chercheuse ! ^^. Un passage riche de connaissances et de rencontres avec des êtres exceptionnels! Mais aussi avec quelques déconvenues…sinon ce n’est pas fun (comme disent les québécois!).

Cette période m’a permis d’évoluer dans ma qualité d’écriture, d’intensité de concentration, de réflexion et d’esprit de synthèse. Elle m’a également appris ce qu’était la déception et la frustration. Primordial pour la suite!

Après avoir quitté l’Université, je me suis dirigée vers un autre monde…à l’opposé…

Aujourd’hui, je suis professeur de français en Centre de Formation pour Apprenti(e)s. Et je suis très heureuse de partager ma passion avec mes jeunes, mes “choubidoux”, comme j’aime les nommer.

Partager l'article
  •  
  •  
  •